Vous êtes ici

Voile : les catamarans F50 de l'America's Cup à Marseille en 2019

19 octobre 2018

En septembre 2019, Marseille accueillera la finale du Sail GP, un nouveau circuit qui mettra aux prises des sélections nationales sur les catamarans F50 de l'America's Cup 2017.
Marseille marquera l'étape finale du circuit, après quatre autres villes à travers le monde : Sydney (Australie), San Francisco et New-York (USA) et Cowes (Grande-Bretagne).
Ce choix confirme la renommée internationale de la cité phocéenne et de sa rade dans le milieu de la voile, avant le grand rendez-vous des Jeux Olympiques 2024 qui verra Marseille accueillir les épreuves de voile.

L'annonce officielle a été faite à Londres, le 3 octobre dernier. Ce mardi 23 octobre, à la Casa Delauze, lors de la présentation de l'étape marseillaise, devrait également être dévoilée l'équipe qui représentera la France (France Sail GPTeam) dans cette compétition. Une équipe tricolore à fort caractère olympique.

L'épreuve
Six équipes nationales (Australie, Chine, Grande-Bretagne, Japon,  Etats-Unis et France) s'affrontent lors de cinq étapes, entre février et septembre 2019 dans cette
La victoire finale se jouera donc dans la cité phocéenne du 20 au 22 septembre 2019, lors de l'ultime étape.

Cette nouvelle épreuve mettra aux prises les catamarans F50 (monotypes à aile rigide en équipages de cinq personnes) utilisés sur la Coupe de l'America 2017 (remportée par les Néo-Zélandais devant les Américains d'Oracle).

La compétition met en scène les catamarans les plus rapides du monde et se veut un vivier en vue de la Coupe de l'America. Elle est placée sous l'égide de la Fédération internationale de voile.
Chaque étape comprendra deux jours de compétition avec cinq régates en flotte et se clôturera par une finale en match racing entre les deux leaders de la saison.
 

  • 15-16 février à Sydney (AUS)
  • 4-5 mai à San Francisco (USA)
  • 21-22 juin à New York (USA)
  • 10-11 août à Cowes (GBR)
  • 20-22 septembre à Marseille


Cette nouvelle épreuve au rayonnement mondial permettra au public de (re)décourvrir les conditions exceptionnelles du plan d’eau avant le grand rendez-vous olympique de 2024.
Elle conforte Marseille comme place forte du nautisme mais aussi dans sa politique ambitieuse d'accueil d'événements sportifs d’envergure, comme l’Euro 2016 ou le contre-la-montre du Tour de France en 2017.

© Images : Beau Outterrige / SailGP

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet