Vous êtes ici

Voile : le Comité Paris 2024 a visité les sites olympiques marseillais

22 avril 2016

Ce lundi 25 avril, Marseille recevait le Comité Paris 2024 pour une visite des futurs sites olympiques des épreuves de voile olympiques et paralympiques.

Rappelons que Paris postule à l'organisation des Jeux olympiques 2024 et que si la candidature française l'emporte, Marseille est la ville retenue pour accueillir les compétitions de sports nautiques.
L'axe Paris/ Marseille est l'un des atouts majeurs du Projet Paris 2024. Cette visite de la délégation parisienne dans la cité phocéeenne représentait donc un temps fort de la candidature.

La délégation réunissait notamment Thierry Braillard, secrétaire d'Etat aux Sports, Anne Hidalgo, maire de Paris, Bernard Lapasset et Tony Estanguet, co-présidents du Comité Paris 2024, Denis Masseglia, président du Comité national Olympique et sportif (CNOSF), Marc Truffaut, président de la Fédération française de sport adapté.
De nombreux sportifs, ont tenu à manifester leur soutien et leur implication dans le projet, lors de cette visite, notamment les nageurs Florent Manaudou, Camille Lacourt, Fabien Gilot et Frédérick Bousquet, les voileux Dimitri Deruelle, Coraline Jonet, Xavier Rohart, l'ancien champion olympique de judo Thierry Rey ou encore Virginie Dedieu (natation synchronisée).

A cette occasion, la délégation et les représentants de la Ville de Marseille - avec Jean-Claude Gaudin à leur tête - ont visité la plupart des sites retenus dans le cadre du projet Paris 2024 : la future Marina olympique, la base nautique du Roucas-Blanc, l'esplanade du J4, théâtres des épreuves et des animations autour de la compétition. La visite s'est clôturée par un point presse, au Palais du Pharo, à la mi-journée.

Pour Bernard Lapasset, co-président de "Paris 2024", "la ville de Marseille se place aux côtés de Paris comme un atout majeur dans le dossier de candidature aux Jeux, grâce à son dynamisme, sa diversité, son implication, son expérience dans lʼorganisation dʼévénements internationaux et lʼexceptionnelle qualité de ses sites".

"Faire travailler ensemble, autour dʼun projet inclusif, positif, les deux plus grandes villes françaises représente une formidable opportunité pour notre pays, s'est réjoui, pour sa part Tony Estanguet. Lʼassociation de Paris et de Marseille dans le cadre du projet témoigne de la dimension nationale de notre projet qui associe lʼensemble des territoires. De plus, Marseille offre une ouverture sur tout le bassin méditerranéen et un rayonnement international qui renforce notre candidature."

Terre de champions, future capitale européenne du sport en 2017, la cité phocéenne voue une véritable passion pour le sport, notamment grâce à son ouverture sur la mer. Aujourdʼhui, plus de 10 000 licenciés pratiquent la voile sportive ou de plaisance à Marseille et font de la ville le premier site de voile en France et une place forte mondiale du maritime.
Installé sur la base du Roucas-Blanc depuis 1991, le pôle France répond aux exigences de la préparation des athlètes de haut niveau. Il a ainsi permis lʼémergence de skippeurs de renom comme Franck Cammas, Christopher Pratt, Xavier Rohart ou encore Julien dʼOrtoli et Noé Delepech, tous deux qualifiés pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.




Tout savoir sur Marseille ville hôte des épreuves de voile olympique et paralympique

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet