Vous êtes ici

Nouvel accord de partenariat entre la Ville de Marseille et l'Olympique de Marseille

27 juillet 2017

A l’issue de nombreux échanges au cours de ces derniers mois, Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille  et Jacques-Henri EYRAUD, le président du Directoire de l’Olympique de Marseille, ont signé, ce vendredi 28 juillet, un accord de partenariat afin d’officialiser une ambition partagée en faveur de l’attractivité et du rayonnement de la ville, comme de la réussite et du développement du club jusqu’aux plus hauts niveaux du football européen.
Cet accord, symbole d’une confiance renouvelée entre Marseille et l’un de ses emblèmes majeurs, se concrétise ainsi à travers des projets et des engagements communs.
Bien plus qu’un simple club de football, l’Olympique de Marseille est un formidable vecteur d’intégration et de cohésion sociale sur une terre de sports, une ville qui vibre et respire le football avec passion.
 

 

LE LOYER DU STADE ORANGE VÉLODROME

 
Deuxième ville de France et capitale du football, Marseille s’est dotée en 2014 d’un stade aux dimensions et à l’architecture dignes de ses ambitions sportives et du palmarès de son club phare. Récemment élu plus beau stade de France et dans le top 10 des plus beaux stades européens, celui-ci lui permet de rayonner à l’International.
La convention de mise à disposition de l’Orange Vélodrome à l’Olympique de Marseille, arrivée à échéance au mois de juin dernier, va être renouvelée pour trois ans, avec la possibilité d’une reconduction. Elle sera soumise à l’approbation du prochain conseil municipal.
Le montant du loyer reposera à la fois sur une part fixe de 5 millions d’euros (contre 4 actuellement), et sur une part variable plafonnant le loyer total à 9 millions d’euros, calculée en fonction des résultats sportifs, de la billetterie, de la panneautique et des hospitalités.


L’EXPLOITATION DU STADE ORANGE VÉLODROME

 
Avec l’accord de la Ville de Marseille, l’Olympique de Marseille et la société Arema (partenaire de la collectivité dans le cadre du contrat de PPP relatif à la rénovation du stade) ont entamé des discussions destinées à associer le club à la gestion de cet équipement, tout au long de l’année.
Cet accord à venir entre l’OM et Arema, dont la Ville de Marseille souhaite la conclusion rapide, garantira, à cette dernière, le respect de toutes les clauses du partenariat actuel. Et notamment, le respect des objectifs de performance permanente et la qualité technique des installations jusqu’au terme du contrat, ainsi que le versement à la Ville des redevances d’exploitation qui lui sont dues.
Il s’agit, pour l’OM, de disposer de cette infrastructure 365 jours durant afin d’en développer le potentiel commercial et limiter sa dépendance envers les résultats sportifs.


LES TRAVAUX D’AMÉLIORATION DU STADE ORANGE VÉLODROME

 
En accueillant des événements d’une envergure majeure tels que l’Euro 2016, les demi-finales du Top 14 de rugby ou le Tour de France, mais aussi les concerts de Paul McCartney ou de Céline Dion, le stade Orange Vélodrome a une nouvelle fois démontré son attractivité et la modernité de ses infrastructures.
Afin de progresser encore et toujours vers l’excellence, l’OM pourra y réaliser, dès cette saison, et avec l’accord de la Ville et d’Arema, certains travaux d’amélioration en matière de sonorisation, de sécurité, de lumière et d’espaces d’hospitalités. Il s’agit, pour le club, d’offrir aux spectateurs les meilleures conditions d’accueil, lors des matches mais aussi des événements sportifs et culturels accueillis dans le stade Orange Vélodrome.
L’OM bénéficiera d’une réduction de son loyer pour une partie du montant de ces travaux.


DES ÉQUIPEMENTS POUR AMÉLIORER LES CONDITIONS D’ENTRAÎNEMENT DE TOUS LES JEUNES JOUEURS DE L’OM

 
En juillet 1991, la Ville de Marseille mettait le terrain de la Commanderie à la disposition du l’Olympique de Marseille, lui permettant de se doter d’un centre d’entraînement et de formation à la hauteur de ses ambitions.
Aujourd’hui, le centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus, définitivement acquis par le club, offre d’excellentes conditions de préparation aux joueurs. Mais les exigences sportives se sont accrues et les 8 hectares de la Commanderie sont désormais insuffisants pour répondre aux ambitions de l’OM, pour l’ensemble de ses équipes. La détection, la formation et le développement des jeunes talents olympiens, ainsi que la forte croissance du football féminin, concrétisée à l’OM par le succès de son équipe féminine, quatrième du dernier championnat, nécessitent de trouver de nouveaux espaces d’entraînement.
Ainsi, dans le cadre du nouveau partenariat entre la Ville et le club, le stade le Cesne accueillera leurs entraînements et une école de football dès la saison 2018-2019, après la réalisation par l’OM de travaux de réhabilitation (vestiaires, terrains, bâtiments administratifs...). Les équipes jeunes et féminines de l’OM pourront, jusque là, s’entraîner au stade Lebert qui profitera lui aussi d’aménagements temporaires réalisés par le club.
Tout au long de la saison 2017-2018, des dispositions seront prises, en accord avec la Direction des Sports de la ville de Marseille, pour que les clubs et les scolaires qui bénéficiaient de ces deux stades, puissent continuer à pratiquer le football dans les meilleures conditions.


LA DÉTECTION ET LA FORMATION DES JEUNES

 
L’Association Olympique de Marseille, présidée par Jean-Pierre Foucault, va réunir dans les meilleurs délais ses instances et son conseil d’administration afin de voter un accord sur 15 ans (dans le cadre de la nouvelle loi Braillard). Cet accord permettra au club de prendre en charge directement la gestion des équipes professionnelles et des équipes de jeunes de plus de 12 ans.
De son côté, l’association - dont le vice-président sera maintenu et nommé conseiller spécial du président de l’OM pour la formation des jeunes - aura la responsabilité des équipes féminines et masculines amateurs, ainsi que des joueurs de moins de 11 ans.


UN MUSÉE POUR L’OM ET L’ORANGE VÉLODROME

 
Premier club de France en termes de notoriété et de palmarès, l’OM inscrit son histoire dans la mémoire de tous les amateurs de football. L’Orange Vélodrome, qui a accueilli ses plus grands matches, constitue également, pour tous les Marseillais, un équipement qui fait leur fierté. Sa dernière rénovation, en 2014, a concrétisé un projet urbain qui étend le centre-ville vers le Prado.
Un nouveau quartier se développe ainsi avec, notamment, des logements, une clinique du sport et un centre commercial de 50 enseignes qui ouvrira ses portes au premier trimestre 2018.
Pour préserver et promouvoir ce patrimoine sportif, historique et architectural, et l’associer définitivement à la Ville, un Musée sera cofinancé par la Ville et par le Club. Il sera consacré à l’histoire et à la légende de l’OM mais aussi à celles du stade qui a accueilli la Coupe du monde de football en 1938 ainsi que des activités sportives diverses (cyclisme, boxe, rugby, etc.).
Situé sur le boulevard Michelet, il profitera d’un accès direct au stade, à l’instar des musées existants dans bon nombre de stades des grandes métropoles et des plus grands clubs européens, et qui rencontrent un énorme succès populaire. Non loin du MaMo, du Musée d’art contemporain ou encore du Château Borély, ce nouveau musée s’inscrira dans un parcours culturel et touristique, comme un carrefour de rencontres entre la Ville, le club et les visiteurs.
 

­­­LE STADE DELORT
La restructuration et l’extension du stade Delort font partie intégrante du projet de "Reconfiguration du Stade Vélodrome de Marseille et de ses abords".
Son utilisation est notamment réservée à la pratique de sports autres que le football et notamment de l’athlétisme. Il vient ainsi d’accueillir le championnat de France d’athlétisme, après le DecaNation, l’an dernier.
L’OM pourra néanmoins y organiser, avec l’accord de la Ville, des événements à l’occasion de matches disputés à l’Orange Vélodrome. Il s’agit, pour le club, de proposer à ses supporters de véritables moments d’échange, de loisirs et de plaisir qui s’ajoutent et complètent leur passion pour le football.
Il pourra ainsi prévoir des manifestations principalement destinées à un jeune public et aux familles, assurant la promotion de la pratique sportive et de l’éducation par le sport.

 


 

 

 

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet